Élevage Félicité

Savannah & Bengal



FACILITÉ L’ARRIVÉ DU CHATON À LA MAISON




#1  Créer une pièce de transition pour le chaton et l’introduire ainsi progressivement au reste de la maison ; celle-


ci doit représenter un endroit sûr, avec une porte qui peut se fermer complètement. Cette pièce doit aussi avoir un


environnement enrichi avec une zone pour la nourriture, une boîte à litière, des étagères, une zone où l’animal peut


se cacher, des griffoirs, des jouets,…


 

 

#2  Un diffuseur de phéromones devrait être placé dans la pièce / la maison deux semaines avant l’arrivée du


chaton. (Le Féliway vous pouvez le retrouver en clinique vétérinaire sans prescription)


 

 

#3  Quand le chaton semble confortablement installé dans la pièce de transition, il est temps de lui autoriser à


explorer la maison alors que les autres animaux sont confinés.


 

 

#4  Étape suivante : introductions visuelles courtes (<5 minutes) avec d’autres chats. Le chaton est contenu de


façon à empêcher le contact physique avec les autres animaux mais ils peuvent se voir mutuellement. On peut alors


les engager dans une de leurs activités préférées pendant ces interactions visuelles. Cela peut être répété 2-3 fois


par jours jusqu’à ce que le chaton apparaisse relaxé et qu’il n’y ait de la part d’aucun des animaux présents de


posture agressive prise pendant cette interaction.  

 


 

#5  Faciliter le transfert d’odeurs entre les chats. Utiliser un objet commun pour caresser chacun d’entre eux au


quotidien.

 

 


Je suis sûr que nous serons d’accord sur ce point : ce sont là des mesures simples. Il ne fait aucun doute que le


stress puisse jouer un rôle dans le développement de maladies infectieuses chez le chaton.


 





Réduire le stress durant les transports



L’USAGE DU TRANSPORTEUR

La majorité des gens sortent le transporteur du placard le jour même du rendez-vous chez le vétérinaire ou chez le


toiletteur. Le chat a malheureusement généralement déjà associé la cage à un événement extrêmement déplaisant.


Voici comment faire en sorte que votre chat n’ait plus peur de sa cage de transport.



  1. Privilégiez un transporteur dont le couvercle est amovible. Ainsi, le vétérinaire pourra l’examiner sans le sortir de son lieu de confiance, si besoin est. De plus, le jour du déplacement, vous n’aurez qu’à déposer un petit festin dans la cage, car il y a de fortes chances que le chat s’y précipite. Vous n’aurez ainsi qu’à refermer la porte derrière lui.

Note : la taille idéale d’un transporteur doit permettre à l’animal de s’y tenir tout juste debout à l’intérieur.


  1. Sortez la cage plusieurs jours avant le déplacement prévu.


  1. Déposez-la dans un coin du salon ou de sa salle de jeu.


  1. Déposez ses gâteries favorites à l’intérieur de la cage, et ce, plusieurs fois par jour. Pourquoi ne pas aussi lui offrir un petit festin, de temps à autre? Votre chat associera le transporteur à quelque chose de positif, voire même sécuritaire, qui l’aidera à gérer son stress tout au long du voyage ainsi qu’à son arrivée chez le vétérinaire ou chez le toiletteur.
     



LA VOITURE

Plusieurs chats n’apprécient pas la voiture. Par contre, la majorité se sentira rassurée si vous déposez un drap sur


la cage, car ils ne voient pas à l’extérieur. Une minorité, généralement des aventuriers, préfère pouvoir voir à


l'extérieur. Il est excessivement important (j’insiste sur excessivement) que la voiture ne soit ni trop chaude, ni


trop froide. Assurez-vous que l’air conditionné ou que le chauffage fonctionne, ou que la voiture a été bien aérée


avant que l’animal ne soit embarqué dans le véhicule.



Dès le départ et pour toute la durée du voyage, l’expérience de votre chat doit être positive : offrez-lui des gâteries


à des intervalles réguliers. S’il a peur, il est possible qu'il refuse de manger, ce qui est normal. Essayez alors de le


gagner par le jeu. Assurez-vous d’avoir en votre possession des jouets qu'il aime particulièrement et tentez de le


divertir. Avec un chaton, cette étape est primordiale : elle façonne sa perception des voyagements pour le reste de


sa vie. Plusieurs propriétaires rassurent leur chat lorsqu’il miaule à s’en fendre l’âme dans sa cage. Se faisant, sans


s’en rendre compte, ils encouragent le miaulement. N’oubliez pas que votre chat ne comprend pas les mots que


vous lui dites. Cependant, il comprend très bien le ton que vous utilisez. Un « Bien oui, Minou, ce n’est pas grave,


ça va bien aller » a sensiblement  la même sonorité que lorsque vous dite « Bien oui, Minou, c’est bien, continue,


tu es beau ». De plus, en vous occupant de lui lorsqu’il miaule, celui-ci comprendra très rapidement que plus il


miaule, plus il attire votre attention. Donnez-lui plutôt de l’attention lorsqu’il ne miaule pas, et ignorez-le lorsqu’il


miaule. Il comprendra très rapidement que pour avoir votre attention, il ne doit pas miauler. Ces miaulements


désespérés vous touchent au plus profond de votre être. Mais dites-vous que vous faites ça pour son bien, car


moins votre chat miaulera, plus il pourra gérer son anxiété, ce qui fera de lui un chat plus calme.
 



L’ARRIVÉE CHEZ LE VÉTÉRINAIRE OU CHEZ LE TOILETTEUR

N’entrez jamais chez un vétérinaire avec votre chat dans les bras, et ce, même si vous l’avez déjà fait auparavant


et que tout s’est bien déroulé. Vous n’avez pas de cage de transport? Utilisez une boîte de carton trouée. Vous ne


savez jamais quel autre animal se trouve dans la salle d’attente et comment votre chat ou cet autre animal réagira.


Si votre chat n’avait pas de drap sur sa cage dans la voiture, il est indiqué d’en utiliser un pour entrer chez le


vétérinaire. Le regard des gens ou d'autres animaux ne feront qu’augmenter son anxiété. Certains vétérinaires ont


une section réservée pour les chats, mais si ce n’est pas le cas, installez-vous dans un coin, loin de tout. Présentez-


lui des gâteries ou jouez avec lui au travers la porte grillagée de la cage, mais en laissant le drap en place.
 



LORS DE L’EXAMEN

La plupart des chats connaissent leur propriétaire et leur langage corporel. Si un chat constate que son maître est


anxieux, il se demandera ce qu’il y a de si dangereux, ce qui augmentera son niveau d'anxiété. Si vous savez que


vous avez de la difficulté à gérer vos émotions lors des examens vétérinaires, assurez-vous d’être accompagné


d’une personne de confiance. Vous pouvez également indiquer au personnel que vous préférez attendre dans la


salle d’attente durant les procédures.


De plus en plus de techniciens en santé animale et de vétérinaires savent comment gérer l’anxiété des chats. Plus le


chat est anxieux, plus ils doivent prendre leur temps. Ils ne doivent pas forcer le chat à sortir du transporteur en


l’extirpant de force, mais plutôt l’encourager à sortir ou simplement désassembler la cage pour avoir accès à


l’animal (d'où l’importance d'avoir une cage avec un couvercle amovible).


Cependant, lors d'un examen ou d’une intervention, il est possible qu’ils doivent utiliser des techniques pour


immobiliser votre chat. Ne soyez pas alarmé s’ils utilisent une couverte pour l’envelopper. La technique du


« burrito » vise à apaiser le chat qui, se voyant incapable de bouger et de se défendre, devient inerte et attend que


ça se termine. L'utilisation de cette technique entraîne souvent une baisse majeure de l’anxiété chez la majorité des


chats.
 



LE RETOUR À LA MAISON

Vous avez plusieurs chats? Mieux vaut isoler votre chat dans une pièce où se trouve sa nourriture, son eau et une


litière. Quelques heures plus tard, il aura eu le temps de se laver et aura enlevé l’odeur de stress ou de médicament


qu’il a recueillie chez le vétérinaire et qui ferait en sorte que les autres chats ne le reconnaissent pas vraiment,


pouvant mener à des cas d'agression. Cette isolation est particulièrement importante si votre chat a été hospitalisé.


Lorsque vous le ferez sortir de sa pièce d’isolement, offrez un festin à tous vos chats, de leur côté respectif de la


porte, afin de créer une association positive lors de leurs retrouvailles.


Il est difficile qu’une visite chez le vétérinaire soit plaisante à 100 %, car les injections et les manipulations


déplaisantes sont souvent de la partie. En appliquant les conseils partagés dans cette chronique, votre chat saura


mieux gérer son stress et retrouvera son comportement habituel plus rapidement à la suite de son retour à la


maison.







Problème de pipi et de selle hors de la litière



Il existe une panoplie de causes pouvant mener un chat à préférer votre divan, votre lit ou le coin du salon à sa


litière. Avant toute chose, il est primordial qu’il soit examiné par un vétérinaire afin d’éliminer toute cause


médicale comme une infection urinaire. S’il est en santé, il faut alors analyser son environnement, le nombre de


litières mis à sa disposition ainsi que l’endroit où elles sont disposées, le type et la grosseur des bacs, le type de


grain de litière offert, le parfum, les autres animaux qui vivent dans son environnement, votre rythme de vie et les


troubles d’anxiété (ouf!), qui sont autant de causes pouvant inciter votre chat à ne pas utiliser sa litière.


Sachez qu’il y a autant de solutions que de causes et, dans la très grande majorité des cas, un spécialiste en


comportement félin saura résoudre partiellement, voir totalement le problème. Mais avant de sortir votre


portefeuille, voici six conseils pouvant vous aider à régler vous-même la situation. Ces conseils constituent les


règles de base que tout propriétaire de chat devrait observer, qu’il soit aux prises avec un chat présentant un


problème de malpropreté ou non. Finalement, si aucune des solutions mentionnées ci-dessous ne résout la


problématique, un Éduchateur vous proposera d’autres pistes de solution.




Cette chronique est divisée en deux parties. La première comprend des recommandations alors que la seconde


présente les explications et les raisons pour lesquelles nous vous donnons ces recommandations.



 

1)   Le nombre de bac de litière. La règle d’or est simple : il faut une litière de plus que le nombre de


chat présent dans la maison. Vous avez 2 chats? Il vous faut 3 litières! De plus, chaque bac doit être localisé DANS


UNE PIÈCE DIFFÉRENTE*.




2)   Le nettoyage de la litière. Plusieurs chats refusent de déféquer dans le même bac que celui où ils urinent. Ils


peuvent même refuser d’utiliser une litière dans laquelle il y a déjà un besoin. C’est pourquoi la litière doit être


nettoyée au moins une fois par jour. L’ajout d’autres litières aidera également à contrer cette particularité féline.




3)   Le couvercle sur la litière. Un grand nombre de chats sont inconfortables dans une litière munie d’un


couvercle, un peu comme nous, lorsque nous devons utiliser une toilette chimique. On s’y sent enfermés, et l’odeur


est plus que désagréable. Enlever le couvercle de la litière la rendra plus invitante pour votre chat. Il existe aussi


d’autres raisons expliquant pourquoi les chats préfèrent les litières sans couvercle*.




4)   Le type de bac. Le bac de litière doit être suffisamment grand et, malheureusement, très peu de boutiques pour


animaux offrent des formats adéquats. Les bacs de rangement transparents offerts dans les grandes surfaces


constituent une excellente solution de remplacement. Optez pour un bac de 60 litres si votre chat présente une


taille normale. Sinon, la règle veut que la largeur du contenant soit équivalente à la longueur de votre chat, et que


la longueur du bac soit de 1,5 fois la longueur de l'animal. Rangez le couvercle et déposez 3 pouces de litière à


l’intérieur. Il y a plusieurs autres raisons justifiant le choix d’un tel bac*.




5)    L’emplacement du bac. Si vous étiez un chat, seriez-vous intéressé d’aller faire vos besoins dans le recoin d’un


long couloir, sur le ciment froid d’un sous-sol, à côté d’une fournaise bruyante ou de la laveuse qui n’est pas plus


silencieuse? Seriez-vous plus à l’aise dans un placard, derrière une porte ou près d’un endroit où circulent les


autres membres de la maisonnée? Pas vraiment attirant, n’est-ce pas? Et bien Minou n’est pas plus intéressé que


vous! Malheureusement, les litières sont souvent disposées à de tels endroits. La solution? Repositionnez le bac à


litière à un endroit situé loin des lieux occupés et bruyants, mais où votre chat circule régulièrement. Il doit


également pouvoir voir venir le danger et être capable de se sauver, le cas échéant. Ainsi, placer un bac au bout


d’un long couloir étroit n’est vraiment pas idéal*. Si votre chat va toujours faire ses besoins au même endroit (hors


de la litière), il est alors en train de vous dire, assez clairement d’ailleurs, qu’il aimerait bien que vous y placiez


une litière!




6)   Le type de grains. Les chats préfèrent le type de grains de litière auquel ils ont été habitués lorsqu’ils étaient


jeunes. Alors que la nature de la litière (agglomérante, à cristaux, en papier, etc.) importe peu, il faut à tout prix


éviter de choisir un produit parfumé. Votre chat a besoin de sentir son odeur dans la litière pour y retourner*.





Vous êtes contre l’idée de placer une litière dans la cuisine ou dans le salon, malgré le fait que c’est à ces endroits


que votre chat fait ses besoins?




Votre appartement est trop petit pour ajouter des litières additionnelles ailleurs que dans la cuisine ou dans le


salon?



Nous vous invitons fortement à le faire quand même pendant environ deux semaines (c’est le temps minimum


nécessaire pour qu’un chat change de comportement) pour déterminer si, en positionnant les litières aux endroits


suggérés, les problèmes se régleront. Minou retrouve son intérêt à faire ses besoins dans les litières? C’est donc un


succès! Tout le monde y trouvera son compte (incluant Minou), car vous réaliserez rapidement qu’une litière située


dans le salon ou dans la cuisine est plus acceptable qu’un pipi sur le divan! Par la suite, vous pourrez


graduellement repositionner les litières à des endroits plus appropriés.


 



EXPLICATIONS



Vous devez rendre accessible une litière de plus que le nombre de chats qui vivent sous votre toit. Vous avez 1 chat?


Il vous faut 2 litières. Pourquoi une litière de plus? Tout d'abord, certains chats dédaigneux refuseront d’utiliser


une litière dans laquelle il y a déjà un besoin; ils ont donc une autre litière à leur disposition. D'autres chats vont


refuser de faire leurs selles là où ils urinent et auront besoin de deux litières. Eh oui! Nos chats sont particuliers!


Où placer ces litières? Le lieu est aussi important que le nombre. Les litières doivent être disposées dans des pièces


différentes. Pourquoi? Votre chat a une routine qui l’amène à se reposer et à surveiller son territoire à partir


d’endroits différents, et à des moments différents. En ayant des litières accessibles à différents endroits, il sera


porté à les utiliser, car il passera devant lorsqu’il fait sa ronde quotidienne. Il peut également se servir des litières


comme point d’ancrage et d’identification territoriale. C'est un peu comme si la litière était une pancarte


indiquant: « Vous êtes chez moi ». Il fera donc du marquage dans la litière au lieu de faire du marquage sur votre


mur ou sur votre tapis. Une litière placée à un endroit qui, à un moment donné de la journée, n’est pas très


invitant peut également occasionner des problèmes. Le meilleur exemple est la litière placée dans la salle de lavage.


Le bruit de la laveuse lorsqu'elle est mise en fonction peut faire en sorte que votre chat refuse d’aller dans sa


litière, même si elle est placée dans la pièce adjacente. S’il a très envie de faire ses besoins au moment où la


laveuse est en fonction, il cherchera un autre endroit. En ayant une deuxième litière dans une autre pièce, vous


offrez à votre chat une option qui pourrait vous éviter bien des désagréments.



Ceci dit, c’est lorsque vous avez plusieurs chats vivant sous un même toit que revêt toute l'importance d’avoir


plusieurs litières, chacune étant placée dans une pièce différente. Même si vos chats s’entendent à merveille, il


n’en demeure pas moins qu’ils se partagent différents territoires, qui changent en fonction de l’heure de la journée.


Si une seule litière est disponible pour trois chats, ou encore que toutes les litières se trouvent sur le territoire d'un


chat en particulier au moment de la journée où il détient ce territoire, il est possible que les autres chats qui


respectent les frontières territoriales de ce congénère à ce moment là de la journée n’osent pas s'y aventurer. Ils


devront donc se soulager à un autre endroit. En ayant une litière de plus que le nombre de chats, dans la mesure


où elles sont disposées dans des pièces différentes, vous donnez ainsi plusieurs options à vos chats afin qu’ils


évitent de fréquenter un territoire revendiqué.



Votre chat peut ne pas vouloir faire ses selles au même endroit qu'il urine. Il n'est pas rare non plus qu’un chat


fasse ses pipis dans un coin et ses selles dans l'autre. Voilà pourquoi il a besoin d'un grand bac pour bien gérer


l'espace et toujours avoir les pattes au sec. Avoir un grand bac de litière bien haut, translucide et sans couvercle


permet à votre chat de bien voir ce qui se passe aux alentours et de pouvoir réagir en cas de besoin. Avoir une


litière d’une hauteur de 12 pouces vous sera aussi utile, car la moitié des grains de litière qui restent collés sur les


pattes de Minou retomberont dans la litière grâce à l'impulsion qu'il doit donner pour en sortir. L'autre moitié


tombera de l'autre côté lorsqu'il atterrira sur le sol. Vous trouverez donc moins de grains de litière sur le plancher.


Le fait que nous suggérons une litière non couverte d’une hauteur de plus de 12 pouces peut vous paraître trop


haut pour votre chat. Mais s’il est capable de grimper sur le sofa ou de sauter sur une chaise, vous n'avez pas à


vous inquiéter. Par contre, si votre chat est vieux, malade ou qu’il souffre d’un handicap, pensez à lui faciliter


l'accès en découpant une porte dans le plastique ou en installant des marches aux côtés du bac. 




Finalement, le grain de litière est la dernière chose que l'on modifie lorsque vient le temps de traiter un problème


de malpropreté. Cependant, si vous utilisez une litière qui n'est pas composée d'argile comme la litière de maïs, de


copeaux de pin ou de papier journal, mieux vaut y voir rapidement. En effet, l'instinct du chat le pousse à enterrer


ses besoins afin d’éviter que ses proies ou ses prédateurs sentent qu'il fréquente cet endroit. Pour se faire, il


sélectionnera souvent un sable compact lui permettant de creuser un trou suffisamment grand pour recouvrir


facilement et efficacement ses besoins, et ce, tout en ayant les pattes confortables. S'il considère que la litière ne


correspond pas à ses besoins, il peut décider de se soulager ailleurs.



Il est important de noter que les conseils donnés dans cet article ne représentent que la base des solutions possibles


pour remédier aux problèmes de malpropreté. Plusieurs autres solutions peuvent traiter la cause primaire du


problème. Cependant, une consultation (téléphonique, à domicile ou au moyen de Skype) avec un spécialiste en


comportement félin s’impose. N'abandonnez pas et, surtout, ne faites pas euthanasier votre chat pour un problème


de selle ou d'urine hors de la litière. Ce problème se règle dans la très grande majorité des cas.







Poteau à griffe ou divan à griffe?



Vous êtes persuadé que votre chat a un sixième sens lui permettant d’évaluer le coût d’un divan et de planter ses


griffes dans le plus dispendieux de la maison? Eh non! Alors pourquoi est-il donc davantage stimulé à se faire les


griffes sur votre beau divan alors que vous lui avez offert un griffoir tout neuf?


 


La petite histoire des griffes

Le marquage. Le chat possède des glandes à l’intérieur de ses pattes avant lui permettant de marquer son


territoire. Ainsi, en faisant ses griffes, il indique au voisinage que cet endroit fait partie de son territoire et qu’il y


revient souvent. C’est comme s’il installait une pancarte indiquant « terrain privé, n’entrez pas ». Si plusieurs


chats font leurs griffes sur le même griffoir, ils font alors des « griffades de routine ». En d’autres mots, à


l’intérieur de la maison, cette pancarte perd sa valeur territoriale agressive.


Du yoga félin. Avez-vous remarqué que lorsque votre chat a terminé de se faire les griffes, il s’étire en se cambrant


le dos? Ce faisant, il étire sa colonne vertébrale, ce qui lui permet de garder sa flexibilité!


Une manucure « maison ». Vous pensez que votre petit félin fait ses griffes dans le but de les affûter? Détrompez-


vous! Il tente plutôt de les user afin qu’elles soient moins encombrantes.


Maintenant que vous comprenez pourquoi votre chat fait ses griffes, voyons pourquoi il n’utilise pas le griffoir que


vous lui avez acheté et mis à sa disposition.




L’emplacement du griffoir


Fort est à parier que le poteau à griffes a été disposé dans le coin d'une pièce afin qu’il ne gâche pas la décoration


intérieure.  Mais comme votre chat l'utilise pour marquer son territoire, il est fort possible que cet endroit ne lui


convienne pas. En effet, quelle visibilité aurait une pancarte « terrain privé » si elle était installée au fond de


votre terrain? Il en va de même pour un griffoir situé dans un coin sombre et non fréquenté de la maison. Le coin


de votre sofa, quant à lui, est probablement situé à l’entrée du territoire de votre chat. Le griffoir doit donc être


déplacé de sorte à se trouver à l’endroit où votre chat veut planter sa pancarte territoriale, soit devant le coin du


divan.




Enlever le charme du divan


Si se planter les griffes dans le divan est désagréable, votre chat sera plus enclin à ne pas y retourner. Par


exemple, installez une toile de plastique, du papier d’aluminium ou du ruban double-face sur le coin ou à la base


du divan; ces textures sont rarement appréciées des félins. Déposez ensuite de l’herbe à chat sur le griffoir afin de


capter l’intérêt de votre petit compagnon. Une fois qu’il aura pris l’habitude de l’utiliser (durant au moins 14


jours), vous pourrez le déplacer de quelques pieds afin qu’il soit moins encombrant (QUELQUES pieds seulement).




Le bon griffoir


Malheureusement, la très grande majorité des griffoirs offerts en magasin sont inadéquats, car ils ne répondent


pas aux besoins du chat. Voici comment sélectionner le meilleur poteau à griffes.



1)    Le poteau doit être aussi stable qu’un arbre. Malheureusement, la majorité de ceux offerts en magasin ne sont


pas solides et tombent aussitôt qu'un chat y pose une patte. De plus, leur base est rarement suffisamment large


pour offrir une bonne stabilité lorsqu'un chat y grimpe. Une base de 24 po2 est idéale. Votre poteau est inadéquat?


Soulevez le coin du divan et stabilisez-le en glissant sa base sous la patte du meuble. Ainsi votre poteau sera non


seulement stable, mais également positionné au bon endroit.




2)    Le poteau doit être assez haut pour que le chat puisse s’étirer de tout son long pour replacer sa colonne


vertébrale. Un poteau d’une hauteur de 36 pouces et d’une largeur de 4 pouces est idéal (un morceau de 4 x 4 fait


bien l'affaire).




3)    Le poteau doit être recouvert d’un matériel présentant une texture que le chat aime. Chaque félin a ses


préférences : tapis, cordage, carton et bois sont tous d’excellents matériaux. Le plus facile à utiliser est la corde,


car vous n’avez qu’à l’enrouler autour du poteau, de son sommet à sa base.


Certains chats aiment aussi faire leurs griffes sur un support horizontal comme un tapis en corde.


Les arbres à chat font d’excellents griffoirs, car ils répondent à tous les critères mentionnés précédemment. De


plus, il s’agit d’un excellent investissement, car ils répondent aussi à d’autres besoins essentiels chez le chat.




Le nombre de griffoirs


Généralement, les chats désirent installer plus d’une pancarte territoriale dans leur maison. Il faut donc leur offrir


plusieurs occasions de s’exécuter. Plus vous avez de chats, plus la maison doit comporter de griffoirs.


Votre poteau à griffes est délabré? Ne vous en débarrassez surtout pas : si votre chat l’affectionne


particulièrement, c'est parce que ses odeurs y sont imprégnées. Si vous voulez lui en offrir un nouveau, disposez-le


à côté du vieux, le temps qu'il s'habitue à ce changement et qu’il y dépose ses odeurs. Par la suite, vous pourrez


retirer l'ancien.




L’attirance des chats pour les lignes verticales


Les surfaces de bois présentant des stries verticales ainsi que les papiers peints et les tissus présentant des lignes


verticales attirent vos chats comme des aimants! Ils se feront un plaisir d’aller y faire leurs griffes. C’est ce qui


explique que bon nombre de chats adorent s’adonner sur les cadres de portes. Comme le marquage visuel (les


marques de griffes sur le bois) incite aussi votre chat à reproduire son comportement au même endroit, la seule


façon d’éviter qu’il y retourne est de sabler puis de repeindre la surface.




Le dégriffage


Grâce aux griffoirs, aux poteaux à griffes « faits maison » et aux arbres à chat, vous n’avez plus de raison pour


justifier la décision de dégriffer de votre chat. En effet, cinq chats et deux divans peuvent cohabiter en harmonie


dans une seule et même demeure et rester intacts (autant les chats que les divans)! Le succès réside dans


l'éducation et dans la richesse de l'environnement, c'est-à-dire que votre chat ait tout ce dont il a besoin pour


mener sa vie de chat.






La punition



Lorsque votre chat adopte un comportement que vous n’appréciez pas ou que vous trouvez désagréable, que


pouvez-vous faire pour qu’il cesse de le répéter?




Plusieurs options s’offrent à vous. Par contre, il est important de savoir que la punition ne fonctionne pas avec le


chat. En effet, un comportement ne peut être transformé efficacement si l'on ne comprend pas les raisons qui


poussent l’animal à agir ainsi. Il faut donc évaluer quelle émotion induit le comportement. Ainsi, il est plus facile


d’expliquer le comportement et d’agir en conséquence : ignorer le comportement et/ou le chat, réorienter le


comportement et/ou le chat, désensibiliser l'animal ou encore utiliser des méthodes de contre-conditionnement afin


de l’inciter à réagir différemment. Ceci dit, lorsqu’on désire éliminer un comportement chez notre animal, on doit


lui offrir la possibilité d'adopter un comportement alternatif qui lui rapportera plus que le comportement que vous


voulez qu’il cesse. 
 



Pourquoi l'agression et la punition sont-elles inefficaces?

Ces méthodes d’intervention ne rapportent absolument rien à votre chat. Bien au contraire, la punition augmente


considérablement son niveau d’anxiété, provoque souvent une peur de la personne qui pose le geste et développe


une crainte de certaines situations. Lorsqu’elles sont administrées trop fréquemment ou qu’elles sont trop sévères,


elles peuvent même mener votre chat vers une dépression.


Un animal anxieux est un animal qui exhibe des problèmes de comportement. Si vous augmentez son anxiété en


appliquant des punitions inappropriées, un jour ou l'autre, il réagira à une situation qui se présente devant lui de


façon inacceptable, voire même illogique. Il n’attaquera peut-être pas son propriétaire, car il en a peur (et même


encore, ce n’est pas certain), mais il le fera envers d’autres individus (humains ou animaux).



 

Le chien vs le chat

Le chien est un animal social qui cherche à plaire. Si on le punit, il modifiera son comportement pour ne pas


déplaire. Cependant, cette situation lui causera beaucoup d'anxiété, ce qui provoquera d'autres problèmes de


comportement. L’éducation d’un chien au moyen de la punition est extrêmement néfaste pour l'animal, puisqu’elle


crée un très haut niveau d’anxiété.


Le chat, quant à lui, est un animal hédoniste et solitaire. La punition est donc inefficace, car le chat comprend


seulement qu’il ne peut pas faire confiance à l'environnement où se trouve son propriétaire. Et s'il est forcé d'y


rester pour manger, vous pouvez être certain qu'il évitera son propriétaire du mieux qu’il le peut. Et s'il est


contraint d'habiter dans un tel environnement pour combler ses besoins (manger, boire), l'anxiété éprouvée


provoquera d’autres problèmes comme la malpropreté (en raison de son anxiété ou pour faire du marquage),


l’agression redirigée, etc. Ainsi, en voulant corriger un comportement par la punition, vous ne ferez que faire


apparaître d'autres problèmes.
 



Inciter Minou à adopter un comportement de substitution

Si un animal adopte un comportement, c’est qu’il comble un besoin. Alors quel est le comportement que Minou doit


adopter pour assouvir son besoin sans que cela importune son propriétaire? On ne peut pas lui interdire quelque


chose sans lui offrir une autre possibilité d'atteindre son objectif. Pour ce faire, il doit recevoir quelque chose en


échange comme une récompense, une modification de son environnement, une réorientation de son comportement,


etc. Ainsi, non seulement l’animal sera plus sujet à adopter le nouveau comportement (ou à modifier le


comportement inadéquat), mais, en prime, il sera heureux de le faire, ce qui réduira son niveau d’anxiété. De plus,


si chaque fois qu’il doit changer de comportement il obtient quelque chose de positif, il cherchera à comprendre


très rapidement ce qu’il doit faire dans le futur lorsque vous apportez d’autres modifications, car il voudra obtenir


la récompense.




Une technique utilisée par les experts


Les Éduchateurs ne sont pas les seuls à adopter cette vision de l'éducation féline. Cette façon de faire est enseignée


dans toutes les conférences et les formations auxquelles nous avons assisté, et la très grande majorité des plus


éminents comportementalistes que nous avons rencontrés la mettent aussi en pratique. Puisque l'efficacité de ces


notions a été prouvée scientifiquement, ces techniques vont au-delà du domaine de la théorie comportementale.


Malheureusement, bon nombre de comportementalistes utilisent encore des méthodes répressives basées sur des


concepts de domination et de hiérarchies interespèces, bien que ces dernières aient été invalidées par les études


scientifiques.